Bardane Quartette

Le groupe

Didier CHAMPION : saxophone soprano, voix

Éric CHAMPION : accordéons diatoniques
Pierre FLANDIN : bugle, trompette
Olivier LENOIR : percussions, guitare

Bardane, c’est une histoire à géométrie variable de plus de 20 ans. L’âge de raison ? L’âge de la maturité ?

Après diverses configurations, le duo de 1996 (Didier CHAMPION aux vielles, saxophone soprano, voix—Éric CHAMPION aux accordéons diatoniques, voix), le quintette  des années 2000 (Didier CHAMPION aux vielles, saxophone soprano, voix—Éric CHAMPION aux accordéons diatoniques—Sonia ROGOWSKI à la clarinette—Fabrice LENORMAND aux cornemuses du centre, musette BÉCHONNET, cabrettes—Basile BREMAUD aux violons, voix) le trio de 2010 et l’album « le jardin de THEIX » (Didier CHAMPION aux vielles, saxophone soprano, voix—Éric CHAMPION aux accordéons diatoniques—Sonia ROGOWSKI à la clarinette—Olivier LENOIR aux percussions, human beatbox), les voilà en quartette en 2017 pour un nouveau répertoire & un nouvel opus « la grande loterie ».

Bardane, un son de groupe, une démarche, des convictions.

Ancrés dans la tradition, amarrés à la danse, arrimés à la chanson, enracinés dans le sensible, ils ont sélectionné 10 pièces musicales parmi les mille et une qu’ils avaient envie de partager. 10 chansons.
Se demandant s’il y avait une vie après les bergères de la tradition, ils ont décidé d’être infidèles. Fort de ce qu’elles avaient apporté à chacun d’entre eux, ils ont pris les vies à bras le corps, s’ingéniant à les conter, s’usant à les rêver, s’aimant à les réinventer.
Migrant d’une intuition musicale dédiée à la primauté de la danse, ils ont infléchi leur propos vers une construction poétique, consacrée à une précellence des textes auxquels s’asservissent les élans musicaux, les nuances harmoniques, les audaces rythmiques.
Ainsi ils ont ciselé 10 univers, contrastés et originaux. Tantôt sensibles, doux, délicats voire pudiques. Tantôt espiègles, taquins, malicieux voire narquois. Tantôt graves, sérieux, austères voire dramatiques. Tantôt légers, futiles, frivoles voire puérils… Ils éprouvent avec ces pièces musicales les nuances émotives, se hasardent à leur vulnérabilité, osent leur puissance expressive, s’abandonnent à leur imaginaire pour mieux révéler le texte, pour mieux servir la voix, pour mieux explorer les ressources des mélodies, pour mieux exploiter les ressorts rythmiques, pour mieux développer les potentialités harmoniques.
Toujours fidèles à leurs premières amours, ils élargissent leur pratique à quelque chose de plus narratif, qui raconte le pays, ses femmes, ses hommes…

Propositions

Concert, bal, stages (danse)

Contact

brayauds@wanadoo.fr

0473633675

Les commentaires sont fermés