Spectacle Jouer

Aujourd’hui comme depuis des générations, la bourrée occupe les corps et les esprits de milliers de personnes. C’est de la permanence et de la vivacité de leurs inventions que naît la nécessité de porter cette danse sur scène. En confrontant ses héritages et ses créations, ses répétitions et ses ruptures, sa solennité et son espièglerie, la bourrée se révèle comme un véritable matériau spectaculaire. Il s’agit donc de se prendre au jeu de la bourrée et de suivre toutes les perspectives ouvertes. La plasticité de l’espace, l’infini rythmique, l’improvisation, la symétrie seront comme autant de chapitres dans l’exploration.

Sur scène les deux danseuses écrivent avec la bourrée un jeu sans cesse renouvelé, empruntant plusieurs chemins intrinsèques à cette danse. Se toucher, s’éloigner, se jouer des cadres et structures, tout en exposant résolument sa parenté très étroite avec la musique. Partenaire principale, elle transforme elle aussi ses atavismes et ses réflexes pour émaner du mouvement, se confondre avec la danse. Elle est expérimentale et bruitiste puisque elle exploite et traite le son des pieds, des pierres, du paysage, mais elle est aussi chantée et joyeuse, élastique et improvisée, mélodique et entêtante, perpétuant le renouvellement infini des musiques de traditions orales.

Le spectacle se déroule sur un carré de parquet de 25m2, finement et justement éclairé pour révéler sa complexité et l’histoire qui s’y écrit. Les danseuses font de ce sol organique un compagnon sonore et dynamique, partie intégrante de l’univers poétique du spectacle.

Clémence Cognet | Cécile Birot-Delrue | François Dumeaux

Production : Les Brayauds CDMDT 63 en partenariat avec l’UPCP Métive et le CRMTL. avec le soutien du Département du Puy de Dôme, de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et de la SPEDIDAM.

Filmé et monté par Antoine Cognet lors de la résidence à La Grange des Vachers (43)

Contact

brayauds@wanadoo.fr

0473633675

Les commentaires sont fermés