Les Volcaniques

Venir aux Volcaniques, c’est partager des instants de bonheur et d’émotion. Chaque année, les Brayauds ouvrent les portes du Gamounet,
ancien relais de diligence et domaine viticole qu’ils entretiennent, rénovent et font vivre avec amour au quotidien. On y danse, on y chante, on y joue, on y écoute, on y découvre, on y apprend, on y mange, on y observe…l’immersion en pays Brayaud est complète pendant cette semaine conçue comme des rencontres entre stagiaires, artistes-formateurs reconnus pour leurs compétences et réunis par leur complicité, et bénévoles de la maison brayaude qui font tout pour offrir l’environnement le plus favorable à un bon apprentissage.IMG_2670

Car apprentissage et découvertes il y a bien. Les Brayauds-CDMDT63 sont reconnus pour leur pratique de la bourrée, danse emblématique du Massif Central et entretiennent depuis plus de trente ans, à partir de ce matériau infini, des réflexions sur l’oralité, la pédagogie, le collectage, le rapport aux sources, l’évolution de la pratique qui sont des enjeux majeurs pour l’avenir et le développement des musiques du Massif Central.

Ces réflexions alimentent une pratique artistique interne riche et créative que les Brayauds souhaitent faire partager. La programmation, diversifiée et réfléchie, est pensée pour susciter elle aussi réflexions, débats et discussions entre stagiaires, formateurs et artistes. Depuis plus de vingt ans, ces six jours sont conçus pour permettre à chacun d’être en immersion complète dans la bourrée à trois temps, et plus généralement dans la musique et la danse de territoire.

À l’origine, deux événements co-existaient : la fête d’été, devenue « Les Volcaniques » fin des années 1990, et le « stage d’été ». Depuis 2015, les deux événements ont fusionné quant à leur présentation, bien qu’il existe toujours deux manifestations finalement distinctes :

  • Le Festival « Les Volcaniques » propose une programmation sur 5 jours, encadrée par un bal d’ouverture et un bal de clôture. Conférences, balades et déambulations musicales, apéritifs, concerts et spectacles rythment les débuts de soirées qui s’achèvent toujours par un bal, au Gamounet ou dans la salle des fêtes de Saint-Bonnet-près Riom.
  • Le stage d’été propose une immersion complète des stagiaires dans le pays de la bourrée. Pendant une semaine, les stagiaires sont acceuillis par les formateurs brayauds en journée, dans l’auberge les midi et soirs, et bénéficient bien sûr de l’entrée libre à tout le festival.

Les stages – propos pédagogiques

Le stage d’été a évolué au fil des années. Si de nombreux stagiaires venaient au début pour apprendre du répertoire auvergnat, la prolifération des disques et supports médias, y compris brayauds, ont rendu un tel programme moins intéressant. Dans le même temps, les Brayauds ont acquis des compétences pédagogiques et une réelle expertise de la pratique de la bourrée, qu’il s’agisse de danse, de chant ou de musique.

C’est donc vers l’apprentissage de « ce qui fait la bourrée » que le stage est orienté depuis une dizaine d’années. Comme appréhender cette danse, l’exploiter, la jouer, s’amuser en la dansant et la jouant, se faire plaisir mais également faire plaisir à l’autre, au danseur par exemple ; autant de questions qui paraissent simple mais dont la réponse ne se trouve que dans l’immersion, que les formateurs brayauds proposent de partager aux stagiaires. Tous les stages offrent des clés, des outils musicaux et/ou corporels et des pistes de travail pour permettre à chacun d’y trouver son compte. Sans élitisme, tous les stages sont accessibles à chacun, sous réserve, la plupart du temps, d’un minimum de maîtrise de son instrument ou du pas de base (cas du stage de danse « bourrée 2 »).

Sur le plan pédagogique, les Brayauds ont noté, au fil des années, l’efficacité de la formule d’animation en duo, qui facilite la compréhension, dynamise les temps de réflexion et de discussion, et permet aux stagiaires de mieux saisir l’immense diversité des possibilités stylistiques en confrontant les approches. La co-animation permet aussi d’être plus attentif aux besoins des stagiaires sur le moment.  L’intervention d’un formateur secondaire, sur tel ou tel temps du stage, est également une formule qui a fait ses preuves. Si tous les ateliers ne sont pas co-animés, la plupart le sont aujourd’hui : danse, violon, accordéon…d’autres se prêtent à des interventions ponctuelles d’un second animateur : cornemuse, chant…

Le Festival « Les Volcaniques »

Au fil du temps, le festival est devenu un réel outil pédagogique pour les formateurs qui incitent leurs stagiaires à se rendre au maximum aux soirées et à pratiquer la danse, le chant ou la musique (des interplateaux de 10 à 15 minutes sont ouverts chaque soir aux stagiaires).

Ouvert sur le village et le territoire en général, le festival se veut une manifestation mettant en valeur les traditions de pays brayaud. Les repas, copieux, sont de pays ; une déambulation est presque systématiquement organisée dans le village ou aux alentours, mettant en valeur le paysage local (quand il fait beau !) ; un apéritif dans les vignes ou à la rivière permet de finir une journée de stage ou de débuter une soirée de festival agréablement.

Les bals sont ouverts à tous et présentent une diversité artistique et esthétique soigneusement pensée par l’équipe de programmation. Elle laisse la place aux formations brayaudes, notamment lorsqu’une production discographique vient de sortir, mais également à près d’une dizaine de groupes de bal, spectacles et concerts choisis pour la particularité de leur démarche, l’intérêt des choix musicaux ou esthétiques faits, l’originalité du traitement des musiques de territoire. Elle met en valeur des démarches qui conduisent à une mise en valeur, à une réinvention, à un traitement novateur d’éléments du patrimoine culturel immatériel choisi, par instinct, origine ou décision artistique, par les artistes.

L’ambiance est voulue ouverte et avant tout conviviale. Les bœufs et sessions sont les bienvenus et les initiatives encouragées.

gamounet_bal_web

La démarche générale

Les Brayauds-CDMDT63 sont une association d’éducation populaire. Le festival et le stage sont des moments privilégiés d’échange avec les stagiaires, le public local et moins local, les élus venus découvrir le Gamounet…

Animation Frères Maulus 2011

Concert des Frères Maulus lors d’un repas, Volcaniques 2011

Nous nous inscrivons dans une démarche de mise en valeur, sans exagération, des initiatives locales que nous estimons aller dans le sens de l’éducation populaire, de la prise en compte de l’intérêt général, de l’émancipation intellectuelle, de l’amélioration sociale. Ainsi, nous tentons de proposer au maximum des produits bons, locaux et respectueux de l’environnement du fait de leur culture : la bière proposée à la buvette est bio, du vin naturel est également proposé ; à table, c’est du vin d’Auvergne qui est servi, tout comme la charcuterie et la viande. Cette démarche est en cours et n’est pas encore achevée. La gestion des déchets, passant par l’utilisation d’emballages recyclables notamment, est également l’une de nos préoccupations actuelles.

Nous souhaitons également laisser la place à des artistes et réseaux locaux au Gamounet. Une exposition de photographies est généralement proposée par le photographe André Hébrard, tandis qu’Auvergne Diffusion tient toujours un stand de vente de disques. L’accueil de luthiers locaux est également une piste envisagée pour les années futures.

Soutiens

Le festival et le stage sont soutenus par de nombreux partenaires :

  • La Région Auvergne soutient l’organisation du festival (repas et soirées)
  • La municipalité de St Bonnet met à notre disposition le stade municipal pour permettre aux festivaliers de bénéficier des installations sanitaires
  • France Bleu Auvergne assure une couverture de l’événement à la radio
  • La Montagne Centre France assure également une couverture dans l’édition locale du quotidien
  • Les fonds issus du mécénat privé contribue essentiellement à financer une partie de la programmation du festival

Film sur Les Volcaniques 2013, réalisé par Camille Dusang

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code